Poids santé

Nous sommes dans une société qui cultive l’absence de goût pour l’apprentissage et la patience. Beaucoup de personnes veulent perdre du poids, sans changer leur mode de vie ni chercher à comprendre pourquoi il y a eu prise de poids. C’est regrettable à plusieurs niveaux, notamment pour votre santé. Obtenir et conserver un poids santé nécessite d’appréhender les mécanismes engagés dans la gestion du poids, tant ceux de l’alimentation que de votre hygiène de vie.

Les problèmes de poids sont généralement cantonnés à la gestion des kilocalories consommées, pourtant, c’est loin d’être la seule composante. Une prise de poids non souhaitée est souvent une problématique hormonale et/ou émotionnelle. L’attaquer sous l’angle des calories seulement ne fonctionne généralement pas au long cours. La plupart des personnes ayant tenté un régime hypocalorique reprendra du poids (voire plus) tôt ou tard. La véritable stratégie demeure à mon sens dans la compréhension des mécanismes physiologiques du corps humain. On ne peut pas envisager une perte de poids sans considérer les hormones ni le métabolisme cellulaire et le microbiote intestinal. Pareillement, la volonté de prendre du poids ne trouve pas toujours son salut dans l’augmentation de l’apport énergétique, c’est parfois même le contraire qui se produit. Une fois de plus, une approche fonctionnelle permettra de trouver les paramètres qui bloquent votre progression et les optimiser à l’aide d’une alimentation sur-mesure.

Il n’y a pas de problème de poids sans contexte spécifique, des erreurs alimentaires, un métabolisme mis à mal, un problème de thyroïde, un stress chronique, un traitement médicamenteux… Avant d’envisager de perdre du poids, nous identifiions les origines du dérèglement, sinon, le problème se présentera à nouveau. Avec moi, vous n’aurez aucune diète miraculeuse ni promesse de résultats mensongers. Il s’agira toujours de nourrir votre organisme en priorité, avec bienveillance, puisqu’un corps nourrit de façon convenable est un corps qui n’a aucune raison de fluctuer son poids. C’est pour cela que j’attache beaucoup d’importance à l’éducation alimentaire sur la densité nutritionnelle.

Il faut parfois accepter de travailler sur le terrain métabolique un certain temps, avant d’obtenir des résultats. Plus vous enchainez des régimes restrictifs, plus votre métabolisme et vos hormones seront mis à mal. Il n’est pas question de s’engager dans une perte de poids avant l’été, ou de se punir après des périodes de laisser-aller, il faut saisir comment le corps fonctionne et faire la paix avec soi. Également, j’insiste sur la notion de « poids santé », car l’on peut avoir un chiffre en tête, faussé par des attentes inatteignables. Rappelons que le poids affiché par la balance est seulement l’addition de toutes nos masses corporelles (organes, masse grasse, masse osseuse, masse hydrique…) et qu’à ce titre, il est trop réducteur de s’attacher seulement à ce chiffre. La chose réellement importante est la composition corporelle : nous chercherons à optimiser votre masse maigre et contrôler votre masse grasse (sans toutefois trop la réduire car elle demeure importante). La pratique d’une activité physique reste, à mon sens, capitale pour le métabolisme.

Si cette approche vous parle, nous pourrons travailler ensemble à établir un protocole de fond pour une bonne santé métabolique.