Améliorer sa santé et réduire ses symptômes au quotidien
Apprenons ensemble le fonctionnement de votre corps et de ses besoins

Je fonde mon travail sur les dernières études scientifiques rigoureuses et sérieuses dans les domaines médicaux, nutritionnels, épidémiologiques, sportifs ou même encore anthropométriques. Le corps humain étant tellement complexe, me cantonner uniquement à mes acquis universitaires me semblerait infiniment trop peu. L’alimentation est effectivement la première des médecines, mais ne s’intéresser qu’aux aliments me paraît réducteur. C’est pourquoi, en tant que Nutrithérapeute, j’attache énormément d’importance aux dernières parutions scientifiques inhérentes aux faits du corps humain dans sa globalité. Je mets un point d’honneur à élargir mes connaissances chaque jour pour vous proposer le meilleur suivi possible, peu importe le motif de votre consultation. 

Estelle Castellanos

La nutrition est une science en constante mouvance

En m'accordant votre confiance, vous me confiez votre santé,
c'est mon plus grand moteur

Je pratique la nutrition Fonctionnelle

Remonter jusqu’aux racines d’un problème de santé est une démarche dite fonctionnelle. Le modèle de nutrition fonctionnelle est une approche nutritionnelle scientifique individualisée, centrée sur la personne, ses complexités et forces propres. Vous et moi travaillons ensemble pour nous attaquer aux causes sous-jacentes qui alimentent votre trouble, ou en prévention. Cela nécessite une compréhension détaillée des facteurs génétiques, biochimiques et d’hygiène de vie de chacun afin d’orienter un protocole personnalisé et évolutif.

En s’intéressant aux causes profondes plutôt qu’aux symptômes (les conséquences), le praticien en nutrition fonctionnelle s’oriente vers l’identification du mécanisme pathologique (carences, surcharges, toxicités, stress, dérèglement hormonal…). Assurément, un trouble peut avoir plusieurs causes différentes et, de même, une cause peut entraîner de nombreux troubles variés. En conséquence, la démarche fonctionnelle est une démarche holistique et intégrative. Aucun symptôme n’est négligé ni n’est pris isolément : il s’agit réellement de poser un regard global sur votre état de santé.  Chaque plan d’attaque est ainsi totalement personnalisé tant par l’alimentation que par des nutriments spécifiques (micronutrition, nutrithérapie) et des mesures d’hygiène de vie tournées vers votre santé.

Avec un praticien en nutrition fonctionnelle et intégrative à vos côtés, vous n’êtes non plus le spectateur mais l’acteur de votre condition. S’approprier les rudiments de la nutrition santé est le meilleur moyen d’obtenir des résultats, et de les conserver. Pour ce faire, je fais en sorte d’aborder votre problématique sous un angle éducatif et pro-actif. Mes recommandations ne sont rien sans l’application que vous en faites. Nous formons ainsi un tandem où s’opère un transfert de la théorie à la pratique. Une place importante est aussi faite aux pans psychologique et psychique.

Mes spécialités

Je mène des études approfondies sur de nombreuses pathologies

  • Sphère digestive et microbiote intestinal

  • Les problématiques digestives peuvent être invalidantes et conduire une personne à se renfermer, à s’isoler. Le sujet est souvent peu abordé par honte ou minoration,…
En savoir plus

  • Thyroïde, glandes surrénales et équilibre hormonal

  • De plus en plus de personnes sont touchées par une affection thyroïdienne. On peut attribuer cela à divers facteurs qui s’additionnent : carences micronutritionnelles, régimes alimentaires…
En savoir plus

  • Maladies auto-immunes

  • Une maladie auto-immune résulte d’une attaque du système immunitaire contre le Soi. Normalement, notre système immunitaire est étudié pour s’ériger contre des molécules du non-soi…
En savoir plus

  • Maladies ostéoarticulaires

  • En véritable structure interne, le squelette est un socle que nous ne devons pas négliger, du début à la fin de notre vie.  Les problèmes…
En savoir plus

  • Cancer

  • Chaque cancer est différent. Chaque personne atteinte d’un cancer également. Toujours dans une démarche fonctionnelle, je travaille avec vous afin d’établir les facteurs ayant pu…
En savoir plus

  • Santé cellulaire et métabolisme

  • Nous sommes faits d’un assemblage de cellules qui fonctionnent ensemble selon des regroupements fonctionnels spécifiques que sont nos tissus et organes. Chaque type cellulaire possède…
En savoir plus

  • Cétose nutritionnelle et ses applications thérapeutiques

  • « L’alimentation cétogène n’est pas un régime mais une hygiène de vie » avez-vous déjà entendu ? Il n’y a pas affirmation plus vraie que celle-ci. Je souhaite…
En savoir plus

  • Poids santé

  • Nous sommes dans une société qui cultive l’absence de goût pour l’apprentissage et la patience. Beaucoup de personnes veulent perdre du poids, sans changer leur…
En savoir plus

  • Nutrithérapie et équilibre émotionnel

  • Nos émotions ont un impact sur notre alimentation mais l’inverse est également le cas. Les nutriments que nous consommons permettent de synthétiser des molécules qui…
En savoir plus

Ce que je ne propose pas,
Et ce que je propose

Des Menus

Vous enseigner les bases pour les faire vous-même et selon vos besoins spécifiques !

Encourager toutes les pertes de poids

Je ne sélectionne que les pertes de poids que j’estime nécessaires pour la santé.

Vous promettre des résultats inatteignables

Je suis honnête et bienveillante : si ma pratique ne peut pas vous aider, alors je vous le dirai sincèrement. Par ailleurs, certaines problématiques complexes requièrent plusieurs prises en charge simultanées plutôt qu’uniquement nutritionnelle. Je vous indique alors quels professionnels pourraient vous aider en parallèle (homéopathie, acupuncture, chiropraxie...).

Des programmes préétablis

Impossible pour moi ! je ne fais que du personnalisé. C’est d’ailleurs la raison qui me pousse à prendre peu de nouveaux patients à la fois

Prendre en charge le végétarisme ou véganisme

Les produits animaux sont hautement denses en nutriments et à l’origine de notre santé digestive. Je ne prends pas en charge les alimentations qui en sont dépourvues, à moins que vous souhaitiez réintroduire les produits animaux à vos menus, ou du moins, si vous êtes ouverts à l’envisager pour votre santé.

Vous dire que seule l’alimentation est suffisante

Le corps est une formidable machine, et la nutrition un outil capital. Cependant, dans l'idée d’un plan d’attaque efficace, il est souvent nécessaire de mettre en place un protocole poussé de nutrithérapie (compléments, mesures d’hygiène de vie spécifiques).

Ça te dit de savoir exactement quoi faire pour prendre soin de tes mitochondries ?

Alors fuis précisément ces indications 🤓

Nos mitochondries sont très sensibles à notre environnement. Nous en aurions même en dehors de nos cellules, mais nous en sommes encore aux prémices de cette découverte. Pour les + nerds ▶️ PMID: 33719587

Je pense qu'elles n'ont pas encore révélé tous leurs secrets, mais on sait déjà clairement que la santé mitochondriale est impliquée dans bien des maladies et troubles chroniques, ce qui me ramènera toujours à parler du concept de Cell Danger Response comme cause profonde pour pas mal de choses (l'article est déjà prêt pr atavi 😏).

Ici, tu as 6 principaux facteurs de stress mitochondrial :
💥Enfermé dedans sans lumière du soleil (mitochondrie = batterie de la cellule. Elle se "recharge" au contact des UV)
💥Stress chronique (boulot, pollution, trauma...)
💥Junk food, manque de densité nutritionnelle, calories vides, additifs
💥Champs électromagnétiques (wi-fi, ordi, téléphone... perturbation du potentiel redox, de la polarisation membranaire)
💥Toxines, substances toxiques qui s'accumulent dans l'organisme (perturbation des enzymes, bioaccumulation tissulaire, dommages à l'ADN)
💥Sédentarité (bouger stimule la biogenèse mitochondriale)

Si les mitochondries ne sont pas en forme ou en nombre insuffisant, aucune cellule n'ira bien loin. Le métabolisme non plus, et les symptômes, troubles et maladies apparaissent.

Take care of your mitochondria 🤍
.
.
.
#mitochondrialhealth #mitochondriaisthepowerhouseofthecell #mitochondrialdisease #bonnesanté #santénaturelle #mangersanté #healthydiet #instadiet #naturalwellness #wellnessadvocate #journeytowellness
...

J'avais parlé il y a quelques temps de la complexité du système immunitaire. En voici un exemple.

Les cytokines sont des messagers, responsables de la plupart des effets biologiques du système immunitaire, tels que l'immunité à médiation cellulaire et les réponses de type allergique. Bien qu'elles soient nombreuses, les cytokines peuvent être divisées en 2 groupes : celles pro-inflammatoires et celles anti-inflammatoires (mais qui favorisent les réponses allergiques).

Les lymphocytes T sont une source majeure de cytokines. Ces cellules portent des récepteurs spécifiques à l'antigène sur leur surface pour permettre la reconnaissance d'agents pathogènes étrangers. Ils peuvent également reconnaître les tissus normaux lors d'épisodes de maladies auto-immunes. Il existe 2 principaux sous-ensembles de lymphocytes T, qui se distinguent par la présence de molécules de surface cellulaire appelées CD4 et CD8. Les lymphocytes T exprimant CD4 sont également connus sous le nom de lymphocytes T auxiliaires et sont considérés comme les producteurs de cytokines les plus prolifiques. Ce sous-ensemble peut être subdivisé en Th1 et Th2, et les cytokines qu'ils produisent sont appelées cytokines de type Th1 et cytokines de type Th2.

Les cytokines de type Th1 ont tendance à produire les réponses pro-inflammatoires responsables de la destruction des parasites intracellulaires et de la perpétuation des réponses auto-immunes. L'interféron gamma est la principale cytokine Th1. Des réponses pro-inflammatoires excessives peuvent entraîner des lésions tissulaires incontrôlées, il doit donc y avoir un mécanisme pour contrer cela. Les cytokines de type Th2 comprennent les interleukines 4, 5 et 13, qui sont associées à la promotion des réponses IgE et éosinophiles dans l'atopie, ainsi que l'interleukine-10, qui a davantage une réponse anti-inflammatoire. En excès, les réponses Th2 neutraliseront l'action microbicide médiée par Th1. Le scénario optimal semblerait donc être que l'homme produise une réponse Th1 et Th2 bien équilibrée.

Il existe des moyens naturels d'équilibrer ces populations immunitaires, à commencer par l'alimentation, certaines molécules et plantes immunomodulatrices.
...

🌙La pleine lune est un moment assez mystique depuis la nuit des temps.⁠

On lui prête des effets particuliers sur notre psyché et le comportement. Bien que beaucoup de croyances relèvent du folklore, une étude de 2013 a cependant démontré des effets du cycle lunaire sur notre sommeil et le rythme biologique de la mélatonine.⁠

Sans avoir indiqué aux participants ni investigateurs que le sujet de l'étude portait sur le cycle lunaire et son influence sur le sommeil, les chercheurs ont pu constater des modifications. Ils ont analysé la structure du sommeil des participants, leur activité électroencéphalographique pendant le sommeil à mouvements oculaires non rapides (NREM) et la sécrétion de leurs hormones (mélatonine et cortisol) :⁠

"Nous avons constaté qu'autour de la pleine lune, l'activité delta de l'électroencéphalogramme (EEG) pendant le sommeil NREM, un indicateur du sommeil profond, diminuait de 30 %, le temps d'endormissement augmentait de 5 min et la durée totale du sommeil évaluée par l'EEG était réduite de 20 min. Ces changements étaient associés à une diminution de la qualité subjective du sommeil et à une diminution des niveaux de mélatonine endogène. Il s'agit de la première preuve fiable qu'un rythme lunaire peut moduler la structure du sommeil chez l'homme lorsqu'il est mesuré dans les conditions hautement contrôlées d'un protocole d'étude circadienne en laboratoire sans repères temporels."⁠

🌑🌒🌓🌕⁠

doi.org/10.1016/j.cub.2013.06.029⁠

As-tu pu remarquer que ton sommeil est différent selon le moment du cycle lunaire ? Il semblerait que certains soient bien plus sensibles que d'autres. Pour ma part, j'ai remarqué un temps d'endormissement plus long.
...

Ceux qui m'ont eue en consultation savent à quel point je parle tout le temps de l'importance d'une bonne fonction gastrique 😅⁠


En fait, pour moi, l'estomac est quasi l'élément le plus central de la digestion. Pourquoi ?⁠


Parce que sans acidité gastrique :⁠
👉Pas de lyse des protéines en peptides⁠
👉Pas de facteur intrinsèque (B12, fer)⁠
👉Moins bonne action de la lipase gastrique (pour lyse des lipides)⁠
👉Moins bonne activation des sucs pancréatiques et sécrétion biliaire (donc maldigestion de tous les macronutriments, risque de cholestases, risque de dysbiose)⁠
👉Pas de destruction suffisante des pathogènes présents dans les aliments (risque parasitaire, d'intoxication alimentaire, de dysbiose...)⁠


Les troubles digestifs dus à une insuffisance de la fonction gastrique sont très courants, parmi lesquels l'augmentation de la flore de putréfaction, due à la malabsorption des protéines. Ce ne sont pas les protéines alimentaires le problème, mais la faiblesse digestive à les traiter.⁠


Parmi les causes les + courantes : stress et hypothyroïdie (à corriger).⁠


Et en attendant de traiter la cause, la prise de bétaïne HCl est la meilleure solution (après avoir écarté dyspepsie, gastrite et ulcère).⁠


www.atavi.fr
...

Le dosage de l'homocystéine 🩸 permet d'apprécier un contexte global.⁠

D'abord, qu'est-ce que l'homocystéine ? Il s'agit d'un acide aminé intermédiaire. Il est non protéinogène (ne sert pas à fabriquer des protéines). En réalité, on obtient l'homocystéine après métabolisme de la méthionine.⁠

C'est un marqueur pour plusieurs choses : méthylation (MTHFR), statut en vitamines B (surtout B6, B9, B12), inflammation et stress oxydatif.⁠

Les risques d'une hyperhomocystéinémie peuvent être :⁠
▪️Augmentation du risque d'athérosclérose, infarctus⁠
▪️Ostéoporose⁠
▪️Troubles neuro⁠
▪️Problèmes de vue⁠
▪️Inflammation articulaire, musculaire⁠

Les hommes en général sont plus à risque, et bien entendu les fumeurs 🚬⁠

Il faut noter qu'une homocystéine trop basse (hypohomocystéinémie) n'est pas plus souhaitable. Elle peut indiquer une altération de la production de glutathion (antioxydant) ou taurine (très importante pour la bile, mais pas...).⁠

En nutrithérapie, on fait un focus sur toutes les vitamines B méthylées, vitamine C, bétaïne, SAMe, éventuellement BH4...⁠

Mais le plus efficace est de revoir toute l'alimentation et l'hygiène de vie, chose que je vous prépare pour ATAVI dans les prochains mois.⁠

_____________________⁠
Inscris-toi dans mon lien en bio : www.atavi.fr⁠
Plateforme de santé fonctionnelle bientôt en ligne 🌿⁠
_____________________⁠
...

Nous avons des récepteurs d'hormones sexuelles dans nos glandes salivaires et dans nos tissus buccaux - les mêmes que ceux que nous avons sur nos tissus vaginaux.

C'est pourquoi la santé dentaire des femmes est cruciale et très altérée par les perturbateurs endocriniens et déséquilibres hormonaux. Comme nos hormones changent tout au long de notre vie, cela a un impact direct sur notre santé bucco-dentaire et notre cavité buccale. Cela nous expose à un risque beaucoup plus élevé de :

🦷récession gingivale
🦷sensibilité dentaire
🦷caries
🦷saignement des gencives
🦷perte de minéralisation
🦷déchaussement dentaire
🦷Troubles de l'ATM

Les hormones comme l'œstrogène et la progestérone détendent nos ligaments, y compris nos ligaments parodontaux autour de nos dents.

Toute variation hormonale peut induire des symptômes. Par exemple, j'ai commencé à m'interroger sur cette question à l'époque où j'ai constaté que j'avais davantage de sensibilité dentaire autour de mes règles 💡

Puberté, grossesse, avortement, contraception, ménopause... Autant de choses pouvant induire des changements !

Tu avais remarqué toi aussi ?! N'hésites pas à partager l'info à d'autres femmes pour mieux comprendre 😘
...

Une altération de la bile entraîne une malabsorption des acides gras et vitamines liposolubles. Des carences en ces nutriments aggravent les troubles thyroïdiens (et impactent toutes nos hormones).

La T3 permet la relaxation du sphincter d’Oddi. Si ce sphincter dysfonctionne, non seulement la bile ne s’écoule pas correctement dans le duodénum, mais les sucs pancréatiques seront également séquestrés. La digestion de tous les nutriments est alors mauvaise et induit des troubles digestifs & carences.

Les hormones thyroïdiennes sont impliquées dans le métabolisme du cholestérol. En cas de trouble thyroïdien, le cholestérol est mal utilisé et plutôt excrété en conséquence via la bile, ce qui peut perturber l’équilibre chimique de la bile et induire des lithiases cholestéroliques.

Notre flore intestinale joue un grand rôle dans la conversion T4/T3, et est en partie modulée par notre bile.

Aussi, la bile aurait des effets endocrines (PMID: 16541101), notamment sur l'action cellulaire des hormones thyroïdiennes.

As-tu une idée de comment gérer tout ça naturellement ? 🌿
...

Tu enchaînes les sinusites et tu ne sais pas pourquoi ?👃

Je te comprends, je suis passée par là.
J'ai même été opérée des sinus et j'ai gardé les drains tout un été (enjoy !). Je ne sentais plus le goût des aliments durant des semaines, et j'enchainais les maux de tête. C'est éreintant.

La consultation ORL n'a RIEN donné, et à l'époque je ne connaissais strictement rien à la santé ni la nutrition. J'étais donc loin d'imaginer le lien, jusqu'à ce que l'on me conseille d'arrêter le gluten 🥖 et les produits laitiers 🧀

J'adore le fromage, mais j'aime encore plus sentir le goût des aliments 🥲
Donc j'ai tenté.

Je n'ai PLUS JAMAIS eu de sinusite de ma vie. (Et je remange allègrement du fromage, mais pas du gluten).

Alors que s'est-il passé ? A posteriori, je suis convaincue que j'avais une porosité intestinale, due à la fois aux allergènes alimentaires, mais aussi un grand stress chronique et beaucoup d'anxiété (mais j'ai compris bien plus tard le lien).

Je te schématise la porosité intestinale : c'est comme un grand tuyau (intestin) qui se met à fuir (porosité). Les cellules intestinales sont normalement collées entre elles (jonctions serrées). Si elles ne le sont plus, des molécules passent dans la circulation, alors qu'elles ne le devraient pas. En réponse, on se retrouve avec une inflammation systémique et on devient susceptible de déclencher certaines choses. Chez moi, c'étaient les sinusites.

Le fait de supprimer gluten et PL a permis à mon intestin de souffler et se régénérer comme un grand. Mais pour d'autres, il faut un travail bien plus poussé (Zinc carnosine, glutamine, bouillon d'os, rétinol, vitamine C...En plus évidemment d'un régime alimentaire adapté).

Qui est sujet aux sinusites à répététition ici ? Ou l'a été ?
On en discute en commentaire 😘

Des solutions arriveront sur @atavi.app dès que possible 🌼
Pour être averti en avant-première de la date de sortie, inscris-toi à la newsletter (lien en bio 🤍)
...